Dire, ne pas dire

Extensions de sens abusives

Avatar au sens d’Aventure

Le 03 mars 2016

Extensions de sens abusives

Le nom avatar est emprunté du sanscrit et désigne, au sens propre, chacune des incarnations successives du dieu Vichnou. Par extension, il désigne chacune des formes que peut prendre un être ou une chose : on pourra ainsi dire que telle institution, déjà plusieurs fois réformée, va connaître un nouvel avatar, ou qu’il y a eu de nombreux avatars dans la vie de cet homme politique. Mais on évitera de donner à ce nom le sens de péripétie, d’incident ou d’aventure, quand bien même il y aurait un fort effet d’allitération qui rapprocherait ce dernier nom d’avatar.

 

on dit

on ne dit pas

Malgré ces péripéties ils arrivèrent à bon port

Cette scandaleuse affaire connaît de nouveaux rebondissements, de nouveaux développements

Malgré ces avatars ils arrivèrent à bon port

Cette scandaleuse affaire connaît de nouveaux avatars

 

Habitat au sens de Logement

Le 03 mars 2016

Extensions de sens abusives

Le nom habitat peut désigner le territoire où vit telle ou telle espèce végétale ou animale : la montagne est l’habitat naturel du chamois et de l’edelweiss. Il désigne aussi un mode d’occupation de l’espace par des groupes humains (un habitat rural, urbain ; un habitat groupé, dispersé) et, enfin, l’ensemble des conditions d’habitation d’une population (une aide gouvernementale pour l’amélioration de l’habitat). Mais on ne doit en aucun cas lui donner un sens concret et en faire un synonyme de logement, d’habitation, de maison, etc.

on dit

on ne dit pas

Un appartement, un logement somptueux, délabré

Un habitat somptueux, délabré

Vivre dans une pauvre demeure

Vivre dans un pauvre habitat

 

Commémorer un anniversaire

Le 05 février 2016

Extensions de sens abusives

Le verbe commémorer ne peut avoir comme complément d’objet le nom anniversaire. Il signifie en effet « rappeler le souvenir (d’une personne ou d’un évènement) ». Et l’on commémore un évènement en en célébrant ou en en fêtant l’anniversaire. N’oublions pas que l’on ne célèbre ou ne fête que les évènements joyeux. On célèbre ainsi une naissance, mais on commémore la Saint-Barthélemy.

 

on dit

on ne dit pas

Commémorer la prise de la Bastille

Commémorer l’anniversaire de la prise de la Bastille

 

Olympiade

Le 05 février 2016

Extensions de sens abusives

Le nom olympiade désigne la durée de quatre ans qui, en Grèce antique, séparait la tenue des Jeux olympiques ; la liste des olympiades servait d’ailleurs de référence dans le système de datation des Grecs, qui prenaient comme point de départ la première olympiade, qui commença en 776 avant Jésus-Christ. On ne doit pas confondre ce terme avec les Jeux olympiques comme cela se fait trop souvent depuis la renaissance de ces derniers, en1896.

 

on dit

on ne dit pas

Les jeux olympiques de Paris

Il a participé deux fois aux Jeux olympiques ou à deux Jeux olympiques

L’olympiade de Paris

Il a participé à deux olympiades

 

Agoniser d’injures

Le 07 janvier 2016

Extensions de sens abusives

Les langues sont redevables à l’analogie. C’est à ce phénomène que nous devons de nombreuses simplifications ; ainsi disons-nous, à la 1re personne de l’indicatif présent des verbes aider et peser, « aide » et « pèse », et non plus, comme en ancien français, « aiu » et « pois ». Mais ce phénomène est aussi à la source de bien des fautes, parmi lesquelles faisez ou disez. Il peut aussi amener des confusions : les verbes agonir, « accabler », et agoniser, « lutter contre sa fin toute proche », font à l’indicatif présent au pluriel agonisons, agonisez et agonisent, ce qui amène certains à confondre leur infinitif et leur 3e personne du singulier et à utiliser agoniser ou agonise quand c’est agonir ou agonit qu’il faudrait employer. Il s’agit d’une faute grossière dont il faut absolument se garder.

on dit

on ne dit pas

Ils m’ont agoni d’injures

Ils m’ont agonisé d’injures

 

Sanctionner

Le 07 janvier 2016

Extensions de sens abusives

Le verbe sanctionner s’emploie en droit constitutionnel et signifie, s’agissant du souverain d’une monarchie constitutionnelle, « donner son approbation à une loi pour la rendre exécutoire ». Par extension, il s’utilise aussi au sens de « valider, entériner » : Trois années d’études sanctionnées par une licence. Il signifie enfin couramment « punir une faute ». C’est en effet bien la faute qui est sanctionnée et l’on se gardera d’employer ce verbe avec le nom du coupable comme complément d’objet direct. Pour ce dernier on aura recours à des verbes comme châtier, punir, etc.

On dit

on ne dit pas

Sanctionner un délit
L’arbitre a sanctionné l’en-avant

Le coupable a été puni

Sanctionner l’auteur d’un délit
L’arbitre a sanctionné le joueur qui a commis un en-avant
Le coupable a été sanctionné

 

Focus

Le 04 décembre 2015

Extensions de sens abusives

Le nom focus appartient au vocabulaire de l’optique depuis le xviie siècle et a désigné, conformément à l’étymologie, le foyer d’une lentille ou d’un miroir, le latin focus signifiant en effet « feu », puis « foyer ». Par extension focus désigne également aujourd’hui, toujours dans la langue de l’optique, et par l’intermédiaire de l’anglais to focus, « mettre au point », le système de mise au point d’un appareil photo (dans ce sens, on parle aussi de longueur focale). On évitera d’étendre ses sens au-delà de son domaine d’origine et de l’employer figurément pour désigner, de manière un peu vague, un gros plan ou un centre d’intérêt.

on dit

on ne dit pas

Faire un gros plan sur un sujet

Nous allons mettre ce point en lumière

Faire un focus sur un sujet

Nous allons mettre le focus sur ce point

 

Littéralement

Le 04 décembre 2015

Extensions de sens abusives

L’adverbe littéralement signifie « conformément à la lettre ». Il a d’abord été employé dans des tournures verbales comme copier littéralement, citer littéralement. Il a ensuite été utilisé pour modifier des adjectifs et signifier que leur sens était à prendre au pied de la lettre : Il a été, littéralement, estomaqué. Il est préférable de ne pas ajouter à ces sens celui de « très » ou de quelque autre forme à valeur superlative, et l’on évitera donc des formes emphatiques comme Je suis littéralement mort de fatigue.

Assertif au sens d’Assuré

Le 05 novembre 2015

Extensions de sens abusives

L’adjectif assertif appartient au domaine de la logique et de la linguistique ; il signifie dans un cas « qui exprime une vérité de fait », (un jugement assertif) et dans l’autre « qui exprime une assertion », (une proposition assertive). On se gardera bien d’ajouter à ces sens ceux de « péremptoire, cassant » ou d’« assuré », qu’il n’a pas, mais qui sont des emprunts fautifs à l’anglais assertive.

On dit

On ne dit pas

Parler d’un ton péremptoire

Avoir un caractère très affirmé

Parler d’un ton assertif

Avoir un caractère très assertif

Faire au sens de Visiter

Le 05 novembre 2015

Extensions de sens abusives

Le verbe faire est victime de sa plasticité. Il tend à devenir un verbe passe-partout. L’employer ainsi amène à se priver de formes aux sens beaucoup plus restreints, mais aussi beaucoup plus précis, et à user d’une langue dont on semble s’appliquer à gommer toutes les nuances. Parmi les verbes qui disparaissent au profit de faire, il y a visiter : Nous avons fait le Mexique cet été. Est-ce à cause de la polysémie flatteuse de ce verbe qui nous élève du rang de touriste à celui d’architecte, voire de bâtisseur que cette substitution a autant de succès ? Ou est-ce parce le voyage devient aujourd’hui une forme d’obligation sociale, dont on ne s’acquitterait plus par plaisir, mais pour tenir un rang, et parce que, après tout, ce qui est fait n’est plus à faire ? C’est sans doute ce qui explique qu’on ne se contente pas de « faire », on indique une vitesse, on « fait » dans un temps donné : les châteaux de la Loire en trois jours et l’Espagne en deux semaines. On rappellera donc que si le proverbe dit que Rome ne s’est pas faite en un jour, c’est par allusion à la lente extension de cette ville et non au commentaire de quelque touriste qui aurait eu besoin de plus de vingt-quatre heures pour visiter la Ville éternelle.

Pages