Andreï MAKINE Élu en 2016 au fauteuil 5

N°729
Écrivain
Andreï Makine 2016

Biographie

Né à Divnogorsk (région de Krasnoïarsk, Sibérie centrale), URSS. Études primaires dans cette ville, études secondaires à Krasnoïarsk, études supérieures à l’université de Kalinine (philologie romano-germanique), thèse de doctorat à l’université d’État de Moscou. Journalisme à Gorki (Nijni-Novgorod). Missions en Afghanistan et en Angola. Installation en France en 1987. Enseignement (IEP, ENS, ISC), traductions, thèse « La poétique de la nostalgie dans l’œuvre d’Ivan Bounine » soutenue à la Sorbonne. Publication d’une vingtaine de livres (romans, essais et une pièce de théâtre). Plusieurs prix littéraires : Goncourt, Médicis et Goncourt des lycéens pour Le Testament français, Grand Prix RTL-Lire, prix Eeva Joenpelto, prix de l’Armée de l’armée de Terre Erwan Bergot pour Le pays du lieutenant Schreiber, prix Cino del Duca...

Il écrit plusieurs livres sous le nom de Gabriel Osmonde, dont L'Œuvre de l'amour et L'Alternaissance.

Élu à l’Académie française, le 3 mars 2016, au fauteuil de Mme Assia Djebar (5e fauteuil).

Œuvres

1990 La Fille d’un héros de l’Union soviétique (Robert Laffont)

1992 La confession d’un porte-drapeau déchu (Belfond)

1994 Au temps du fleuve Amour (Félin)

1995 Le Testament français (Mercure de France)

1998 Le Crime d’Olga Arbélina (Mercure de France)

2000 Requiem pour l’Est (Mercure de France)

2001 La Musique d’une vie

2003 La Terre et le ciel de Jacques Dorme (Mercure de France)

2004 La Femme qui attendait

2006 L’Amour humain

2006 Cette France qu’on oublie d’aimer (Flammarion)

2007 Le Monde selon Gabriel (Éditions du Rocher)

2009 La Vie d’un homme inconnu

2011 Le Livre des brèves amours éternelles

2013 Une femme aimée

2014 Le pays du lieutenant Schreiber (Grasset)

2016 L'archipel d'une autre vie (Seuil)

Discours et travaux académiques

Mot attribué lors de l’installation

Véniel :

Adj. T. de Théologie. Qui peut être pardonné; il se dit des Péchés légers, qui ne font point perdre la grâce, par opposition aux Péchés mortels. Commettre, faire un péché véniel. Faute vénielle. Fam., Ce ne sont que des fautes vénielles, que des péchés véniels se dit des Légers manquements dans ce qui regarde certains petits devoirs, certaines petites bienséances.