Dire, ne pas dire

Néologismes & anglicismes

Fan zone

Le 01 septembre 2016

Néologismes & anglicismes

L’expression fan zone vient de connaître son heure de gloire. On peut regretter que l’abréviation anglaise fan ait éliminé l’abréviation familière française fana, deux formes remontant, par l’intermédiaire de fanatic et de fanatique, au latin fanaticus, lui-même dérivé de fanum, qui désignait un temple et, plus précisément, un espace consacré. Par un étrange effet de mise en abîme, il y a donc un espace consacré, une zone, à ceux qui sont, étymologiquement, les sectateurs d’un espace consacré. On rappellera surtout que ce système d’apposition est tout à fait éloigné du génie de la langue française, qui préfère recourir à des tours prépositionnels, et que, s’il est regrettable d’altérer notre vocabulaire, altérer les structures de notre langue l’est plus encore. Il est tout à fait possible de trouver sans mal des équivalents français comme zone, espace réservés aux supporteurs pour désigner cette réalité.

Feeler au sens de « Se sentir »

Le 01 septembre 2016

Néologismes & anglicismes

On commence à entendre ici ou là un nouveau verbe, feeler. Il s’agit d’une francisation de l’anglais to feel, « toucher, sentir », et surtout « se sentir ». On le voit, le français dispose lui aussi de verbes rendant compte de ces actions et de ces états, et il n’est donc pas nécessaire de recourir à un anglicisme pour les exprimer. On ajoutera pour conclure que, si le verbe feeler est un barbarisme en français, c’est un nom parfaitement correct en anglais, où il sert à nommer les organes tactiles de certains animaux, comme les antennes des insectes et les cornes ou, mieux, les tentacules oculaires des escargots.

on dit

on ne dit pas

Je me sens bien aujourd’hui

Pour aller mieux…

Je feele bien aujourd’hui

Pour feeler mieux…

 

Listing

Le 12 juillet 2016

Néologismes & anglicismes

Le nom anglais listing désigne l’établissement d’une liste et la liste qui en résulte. Le mot français listage traduit parfaitement le premier sens de listing et s’emploie parfois pour le second quand on évoque une liste faite à l’aide d’outils informatiques, même si, quelle que soit la manière dont celle-ci est obtenue, il est préférable de dire simplement liste. On rappellera qu’appeler listing une liste n’améliore en rien la qualité ou la valeur de cette dernière, sauf à penser que l’emploi d’anglicismes, fussent-ils de mauvais aloi, est une marque de modernité. 

on dit

on ne dit pas

Faire la liste, le listage des commandes

Vérifier la liste des candidats

Publier la liste des fraudeurs

Faire le listing des commandes

Vérifier le listing des candidats

Publier le listing des fraudeurs

 

Versus

Le 12 juillet 2016

Néologismes & anglicismes

Le participe passé versus, du verbe latin vertere, « tourner », était employé en latin classique comme adverbe pour compléter les prépositions in et ad : in forum versus, « dans la direction du forum », ad Oceanum versus, « du côté de l’Océan ». Par la suite, en latin médiéval, ce mot devint une préposition signifiant « contre », aussi bien au sens locatif qu’au sens adversatif, préposition que l’on retrouve en anglais à partir du xve siècle. Il existe en français depuis le milieu des années 1960, mais c’est surtout depuis les années 1980 qu’il est devenu d’usage courant. C’est le sport, et en particulier la boxe, qui a assuré sa popularité en y recourant pour présenter les deux adversaires d’un combat. On pouvait ainsi lire sur les affiches : Ali versus Frazier, Hagler versus Leonard. Par la suite versus s’est répandu dans tous les domaines où l’on voulait évoquer une opposition, un antagonisme ou une comparaison. On rappellera que les prépositions ou locutions prépositives françaises contre, ou, face à, en face de, par opposition à peuvent exprimer cette idée et qu’il est donc inutile de les remplacer par cet anglicisme ou par sa forme abrégée vs.

 

on dit

on ne dit pas

Allemagne contre Pays-Bas

Train ou avion

Qualité ou quantité

Allemagne versus Pays-Bas

Train versus avion

Qualité versus quantité

 

Punch line

Le 02 juin 2016

Néologismes & anglicismes

Le français a emprunté de l’anglais le mot punch, qui s’est d’abord employé dans le monde de la boxe pour nommer l’aptitude d’un boxeur à asséner des coups puissants, puis, en dehors de ce domaine, pour désigner le dynamisme ou l’énergie. Depuis peu est aussi apparue l’expression punch line, pour désigner la chute d’une histoire ou une phrase qui clôt une discussion. On se gardera d’user de cette expression puisque la langue française dispose de moyens lui permettant de rendre ces idées ; elle peut le faire, en empruntant elle aussi à la langue du noble art, grâce à l’emploi en apposition des nom et expression choc et coup de poing.

on dit

on ne dit pas

Des phrases coups de poing, des phrases choc
Une chute brillante, amusante

Des punch lines

Une punch line brillante, amusante

 

Versatile pour Polyvalent

Le 02 juin 2016

Néologismes & anglicismes

Versatile est un adjectif anglais et français, mais il n’a pas le même sens dans les deux langues. En français, il signifie « qui change souvent d’opinion, qui est sujet à de brusques revirements », alors qu’en anglais les sens de cet adjectif sont beaucoup plus positifs, puisqu’il signifie « aux talents variés, polyvalent, universel ». On évitera donc bien de vouloir donner, dans un texte français, à versatile, les sens qu’a cet adjectif en anglais.

on dit

on ne dit pas

Tout poste peut lui convenir, il est polyvalent

Le bois est une matière qui offre de nombreuses possibilités d’emploi

Tout poste peut lui convenir, il est versatile

Le bois est une matière versatile

 

Infotainment

Le 04 mai 2016

Néologismes & anglicismes

Le monde de l’audiovisuel est un grand pourvoyeur d’anglicismes. Parmi ceux qu’il a répandus, on trouve le nom infotainment, très largement employé aujourd’hui. Il s’agit d’un mot-valise composé à l’aide de l’anglais information, « information », et entertainment, « divertissement ». À cette forme, on préfèrera l’équivalent français information-divertissement ou, dans une langue plus technique, sa forme contractée infodivertissement.

 

Looser

Le 04 mai 2016

Néologismes & anglicismes

Nous nous efforçons dans cette rubrique de combattre les anglicismes abusifs qui, en général, nuisent à la langue française ; mais force est de constater que l’anglais est lui aussi victime de cette prolifération anarchique de ses formes, trop souvent mal comprises, mal prononcées et mal écrites. Ainsi en est-il des mots perdre et perdant, que l’on voit trop souvent traduits dans un anglais de pacotille to loose et looser, toutes formes qui témoignent d’un manque de confiance dans notre langue et d’une méconnaissance de l’anglais, puisque to loose ne signifie pas « perdre », mais « délier, détacher », et que le s de ce verbe ne se prononce pas comme un z, mais comme le groupe -ss- ; perdre et perdant, rappelons-le, s’écrivant to lose et loser. 

Guest (le guest du mois)

Le 07 avril 2016

Néologismes & anglicismes

Le verbe inviter est attesté en ancien français depuis le xive siècle et le nom qui en est tiré, invité, depuis le xviiie siècle. On considèrera donc que ce dernier est assez ancien pour qu’il n’y ait pas lieu de lui substituer la forme anglaise guest. Il serait donc préférable d’éviter des formes comme le guest du mois. Transformer un invité en guest ne le rendra pas plus prestigieux, de même qu’il est probable que, même avec l’antéposition de l’adjectif propre à la langue anglaise, un spécial guest ne sera pas plus brillant qu’un invité spécial.

Past président

Le 07 avril 2016

Néologismes & anglicismes

Être président de quelque institution, de quelque association est sans doute une source de fierté ; être un ancien président ou le président sortant, ou encore l’ex-président, de cette même association, de cette même institution l’est sans doute aussi. Mais l’on peut légitimement se demander si remplacer l’un ou l’autre de ces adjectifs par l’anglais past ajoute à la gloire de ces présidents honoraires. Gageons que non et évitons le monstre franco-anglais past président en remplaçant past par un des adjectifs évoqués plus haut, d’autant plus qu’en anglais past président peut désigner un ancien président aujourd’hui décédé.

Pages