Dire, ne pas dire

Taxer d’avare pour Taxer d’avarice

Le 05 janvier 2017

Emplois fautifs

Taxer d’avare pour Taxer d’avarice

La locution verbale taxer de peut signifier « accuser de ». Dans ce cas, cette locution est suivie du nom du défaut que l’on reproche à tel ou tel. On peut ainsi taxer quelqu’un de mensonge, de paresse, etc. Mais il convient de ne pas construire cette locution comme qualifier de, traiter de. En effet, celles-ci sont suivies directement d’un adjectif et non d’un nom : on traite une personne d’avare. À l’inverse on taxe une personne d’avarice et non d’avare. Et rappelons pour conclure que le tour taxer de suivi d’un infinitif, vous le taxez d’être méchant, est correct mais n’est plus guère en usage aujourd’hui.

on dit

on ne dit pas

Être taxé de lâcheté

Il a été taxé d’incompétence

Être taxé de lâche

Il a été taxé d’incompétent