Dire, ne pas dire

Rabattre pour Rebattre

Le 01 décembre 2016

Extensions de sens abusives

Rabattre pour Rebattre

Les verbes rabattre et rebattre sont des paronymes, mais ils n’en sont pas pour autant des synonymes. Rabattre, dérivé d’abattre, signifie « ramener vers le bas, rabaisser ce qui était levé », et aussi « diriger vers un endroit donné » : on pourra ainsi dire que l’on rabat le col de son manteau, que le vent rabat la fumée, ou que le gibier est rabattu vers les chasseurs. Rebattre, dérivé de battre, signifie lui  « battre de nouveau ». On peut ainsi rebattre un tapis, rebattre des cartes, au sens propre en les mélangeant de nouveau, mais aussi, au sens figuré, lorsque l’on bouleverse les données d’une situation. Rebattre s’emploie aussi particulièrement dans le tour rebattre les oreilles à quelqu’un, c’est-à-dire, le lasser à force de lui parler toujours du même sujet, de la même histoire. On se gardera donc bien d’employer ces verbes l’un pour l’autre.

on dit

on ne dit pas

Il va encore nous rebattre les oreilles avec cette vieille anecdote

Le chat en colère rabat ses oreilles

Il va encore nous rabattre les oreilles avec cette vieille anecdote

Le chat en colère rebat ses oreilles