Dire, ne pas dire

Emmanuelle D. (France)

Le 2 novembre 2017

Courrier des internautes

Bonjour,

Professeur de FLE (français langue étrangère ou seconde) je reçois des questions de mes élèves ...

Pourquoi ne prononçons-nous pas le « r » de premier ou tous les verbes en « er » alors que nous prononçons celui de cuiller ... ?

Pourquoi pour certains mots ne prononçons-nous pas les dernières lettres (drap, pont, rat, jet) alors que pour les mois de l’année, c’est l’inverse : mars, avril, août ...

Merci pour les éclaircissements !

Emmanuelle D. (France)

L’Académie répond :

Madame,

C’est l’évolution phonétique qui explique le passage du latin -are au français -er pour l’infinitif des verbes du premier groupe.

La prononciation de cuiller s’explique par le fait qu’il s’agit d’un nom féminin, aussi écrit cuillère.

Les occlusives p, b, t, d, k et g ne sont en général pas prononcées ; ce sont le plus souvent des lettres étymologiques. À l’origine, le t d’août ne se faisait pas entendre et, aujourd’hui encore, il n’est pas incorrect de ne pas le prononcer. Il a été ajouté pour ne pas être confondu avec ou, houx et .

Les liquides l et r sont plus souvent prononcées, mais les mois ne sont pas un cas particulier : r final n’est pas prononcé dans février ou janvier ; t ne l’est pas dans juillet.

Cordialement.